VIH / SIDA

Les personnes atteintes du VIH/SIDA qui en temps normal gèrent des ressources naturelles et participent aux activités agricoles ne sont généralement ni impliquées ni consultées dans le cadre de la planification et de la mise en œuvre des plans d'interventions pour répondre à des situations d'urgence. Leur vulnérabilité à la maladie et à la perte de revenus est ainsi particulièrement exacerbée par cette mis à l'écart. Elle est d'autant plus aggravée par le fait que les interventions humanitaires ne portent pas une attention toute particulière aux implications des problématiques environnementales sur les questions d'eau et d'assainissement, de santé, d'agriculture, etc.

Veuillez s'il vous plaît consulter la version anglaise du site pour accéder aux documents relatifs à cette thématique.