Protection

Les réfugiés et les PDI sont souvent les premières victimes des mauvaises pratiques environnementales concernant le carburant et l’énergie, l’emplacement des camps, les ressources naturelles, l’eau, la nourriture et l’agriculture en situation de crise. Les femmes et les enfants sont souvent les plus exposés lorsqu'il s'agit de ramasser du bois de chauffage ou de recueillir de l'eau. Les activités des réfugiés et des IDP peuvent également avoir un impact négatif sur l’environnement si elles ne sont pas gérées de manière adéquate. La déforestation et la dégradation des sols liées à un afflux massif de populations peuvent ainsi rendre le relèvement et le développement quasi impossibles.



DirectivesHaut de page

 

Principes directeurs du HCR en matière d'environnement (UNHCR)

Trois objectifs principaux sous-tendent les principes directeurs dont il est question ici, à savoir : (i) décrire les raisons fondamentales d’incorporer des facteurs environnementaux à certaines directives et certains programmes du HCR ; (ii) apporter des informations plus précises et détailler le raisonnement logique ayant conduit à la déclarationde politique générale du Comité exécutif en 1995 ; (iii) fournir un outil de sensibilisation utilisable par le HCR et les autres organismes engagés dans des opérations d’aide aux réfugiés et aux rapatriés.

 

 

La prise en compte de l’environnement dans l’action humanitaire :
un défi à relever (URD)

Ce document s’interroge sur les différentes méthodes grâces auxquelles les acteurs humanitaires peuvent atténuer leurs impacts sur l’environnement.


OutilsHaut de page

 

Gestion forestière en contexte d'accueil de réfugiés : un manuel
de pratiques rationnelles (UNHCR)

Ce guide contient une quantité considérable d'informations sur les interactions existant entre les réfugiés/rapatriés et les forêts et les ressources qu'elles recèlent. Il prône une plus grande participation des réfugiés et des populations locales aux processus de prise de décision et de gestion mis en place dans le cadre de l’aménagement des forêts.


Études de casHaut de page

 

L'impact écologique des programmes de réfugiés / rapatriés soutenus par le Conseil norvégien des réfugiés au Burundi : un aperçu des actions menées pour atténuer ces impacts (ProAct et CNR)

Accompagnée d’une réduction responsable de la quantité de bois de chauffe livrée dans les camps, la mise en œuvre de plusieurs des approches détaillées dans ce rapport devraient permettre une réduction significative et durable de la demande en énergie dans les camps de réfugiés

 

 

Quel espoir pour les Congolais et leur environnement ? (GoodPlanet)

Cet article développe le cas du Parc National des Virunga lors de la crise humanitaire en République Démocratique du Congo (RDC). Ce parc est non seulement le plus vieux d’Afrique, mais aussi celui qui offre la plus grande diversité biologique. Plus de trois millions de congolais dépendent de ses écosystèmes.